Menu

Taille du texte : A A A

Les pertes cognitives, qu’elles soient causées par la maladie d’Alzheimer ou toute autre maladie, sont un aspect difficile à gérer pour les proches de la personne atteinte. Ils se sentent souvent impuissants devant la situation. Les résidences Ophélia vous proposent quelques approches à adopter avec votre proche afin d’améliorer sa qualité de vie et votre attitude face à la maladie.

1. Faire le deuil de la maladie

Préparez-vous, dès son diagnostic, la maladie neurodégénérative est parsemée de petits deuils auxquels il faudra faire face autant pour le malade que pour vous (dégradation de la mémoire, perte de langage, perte de raisonnement). Pour mieux vivre la maladie, vous devez accepter le fait que vous ne retrouverez jamais votre proche tel qu’il était autrefois. Dans une telle situation, il est nécessaire de ne pas tomber dans le regret du passé. Vivez avec lui les petits bonheurs et les grandes victoires au jour le jour, sans penser au passé et sans focaliser sur votre peur de l’avenir.

2.Apprendre à gérer le changement de comportement

Avec les pertes cognitives dues à la maladie d’Alzheimer arrive souvent un changement de comportement inattendu chez un proche. La personne pourrait devenir plus suspicieuse des gens qui l’entourent, ressentir de la colère et même accuser ses proches de maltraitance ou de vol. À ce stade de la maladie, souvenez-vous que la discussion avec votre proche pour le raisonner risque très fort de ne pas porter ses fruits. Rassurez-la en lui disant qu’elle a le droit d’être contrariée. Rappelez-lui qu’elle est en sécurité et tentez de lui changer les idées.

3. Éviter de s'exposer à des risques

Si une personne malade devient agressive, il est important d’obtenir l’aide nécessaire afin de la protéger contre elle-même, mais aussi de vous protéger contre toute agression physique. Ces situations sont extrêmement difficiles à vivre pour les proches, mais rappelez-vous que ce comportement est un effet de la maladie et qu’en aucun temps, il est intentionnel. Pour éviter ces situations le plus possible, respectez la routine de la personne, soyez patient avec elle et éloignez-la de toute situation pouvant être problématique pour elle.

4. Fixer ses limites

Prendre soin d’un proche demande beaucoup d’énergie. Afin d’éviter l’épuisement, partagez les tâches avec votre entourage si vous le pouvez et prenez du temps pour vous. La personne dont vous vous occupez aime aussi vous sentir calme et disposé à passer du temps de qualité avec elle. Fixer vos limites, c’est aussi choisir les moments qui nous font sentir bien avec la personne aimée et accepter toute l’aide qui nous est proposée.

Aux Résidences Ophélia, nous tenons autant à votre santé qu’à celle de votre proche. Vous avez de la difficulté à gérer une situation vécue par un proche? Vous ressentez de l’épuisement? Communiquez avec notre personnel. Nous sommes en mesure de vous donner des conseils et, au besoin, vous diriger vers les bonnes ressources.

Parlez de votre situation...
À un professionnel d'Ophélia