Menu

Taille du texte : A A A

Choisir l’approche prothétique, c’est choisir une approche différente de l’hébergement en résidence qui aide les résidents à mieux s’adapter à leur milieu de vie et à conserver leurs acquis plus longtemps.


Effectivement, en respectant une série de principes, il est possible d’adapter les lieux de vie des personnes atteintes sur les plans cognitif et physique afin qu’elles y évoluent de façon instinctive et sécuritaire. Le mot « prothétique » signifie donc que l’environnement de la personne devient une « prothèse » visant à compenser la perte de ses capacités cognitives et physiques.

Aux résidences Ophélia, nous offrons à vos proches souffrant d’un stade plus avancé de perte cognitive, de la maladie d’Alzheimer ou d’un trouble du vieillissement comme la démence d’emménager dans des unités prothétiques.

Avec cette approche, le résident ne se déplace pas vers les services qui lui sont offerts, c’est plutôt les services qui se déplacent vers la personne (repas, toilette, activités). Afin d’y arriver, nos préposés sont affectés à un seul milieu de vie. Ils connaissent donc mieux vos proches, sont plus à l’écoute de leurs habitudes et peuvent ainsi déceler des signes de l’évolution de leur condition. L’unité prothétique réduit ainsi tout stress ou toute anxiété que pourraient créer un nouvel espace de vie et de nouveaux visages pour la personne touchée.

    Quelques exemples d’aménagement prothétique de nos pavillons :

  • Petites unités de 12 à 15 résidents
  • Création de lieux facilement reconnaissables de la maison (cuisine, salle à manger, salon)
  • Aménagement des chambres autour d’une salle commune
  • Aménagement de lieux sans corridors et sans issues
  • Aménagement d’unités à la décoration personnalisée
  • Création de jardins prothétiques
  • Une surveillance dans l’unité 24 heures sur 24