Menu

Taille du texte : A A A

Placer un proche ou un parent résulte souvent d’une longue réflexion et de questionnements où se mélangent plusieurs émotions. Bien souvent, il arrive que la famille du futur résident se sente coupable et ait de la difficulté à trouver l’endroit idéal pour se sentir rassuré. Vous vous trouvés face à cette réalité? Voici cinq faits qu’il est important de considérer afin de trouver un compromis.

1. Il demeure important de ne pas attendre trop longtemps

Perte d’autonomie, corps qui s’affaiblit, sentiment de solitude : si vous sentez que votre proche a de plus en plus besoin de votre présence, il est nécessaire d’envisager la vie en résidence. Reporter cette décision dans le temps risquerait davantage de compliquer le processus. La situation est plus facile lorsque votre proche est en mesure de vous exprimer ses besoins et ses envies. De cette façon, vous pourrez prendre certaines décisions ensemble.

2. Le futur résident a souvent moins de réticence que la famille

Dans plusieurs situations, nous avons tendance à interpréter les sentiments des autres et à nous imaginer le pire, quand, pourtant, tout va bien. Posez-vous la question : Est-ce votre proche qui est inquiet de sa future vie en résidence, ou c’est vous qui vous sentez coupable d’en arriver au constat de le placer? Pour plusieurs aînés, la résidence peut être le plus bel endroit qu’ils auront connu. C’est un détail à ne pas négliger.

3. Le milieu prothétique fait du passage en résidence une douce transition

Afin de diminuer le stress et l’anxiété des résidents comme de la famille, l’approche prothétique a pour but de reproduire en résidence le milieu de vie retrouvé à la maison. De cette façon, vous pouvez être assurés que votre proche recevra tout le soutien nécessaire dans l’environnement le plus confortable possible et à la mesure de ses besoins uniques.

4. C’est l’occasion pour le résident de créer des liens d’amitié

Il importe de se rappeler que la vie en résidence permet aux personnes en perte d’autonomie de créer des liens qu’il leur serait impossible de créer autrement. Placer son parent devient donc la possibilité de lui offrir le bonheur de partager ses journées avec des gens qui vivent la même réalité. De plus, les liens de confiance créés avec le personnel sont un véritable atout pour la santé mentale des aînés.

5. La paix d’esprit sera un bénéfice pour la relation avec votre proche

Moins il y a d’inquiétudes et de stress, plus les relations et la communication sont facilitées. Bien sûr, les hésitations, les discussions difficiles et les non-dits ne rassurent personne. En arriver à un compromis avec votre proche sera autant bénéfique pour lui que pour vous, car la où on ressent la paix d’esprit, tout devient plus rose que gris!